L'oranger merveilleux de Robert-Houdin

Publié le 5 Mai 2014

Un des fameux automates truqués de Robert-Houdin (1805-1871) fut certainement "l'oranger merveilleux". Cet automate remporta un énorme succès lors des célèbres "soirées fantastiques".

Présentation de cet automate : Robert-Houdin empruntait un mouchoir à une dame, en faisait une boule qu'il mettait à côté d'un oeuf, d'un citron et d'une orange. Ces quatre objets disparaissaient les uns dans les autres et lorsqu'ils étaient tous réunis dans l'orange, cette dernière servait à composer une liqueur fantastique. Pour cela l'orange était pressée entre les mains de Robert-Houdin où elle se réduisait de grosseur et devenait une poudre qui passait dans un flacon contenant de l'esprit-de-vin.

Quelqu'un apportait alors l'oranger dépourvu de fleurs et de fruits. Un peu de la liqueur fantastique et inflammable était versée dans un vase que l'on plaçait sur l'arbuste après y avoir mis le feu. On y voyait les branches se charger de fleurs, qui étaient ensuite remplacées par des fruits distribués aux spectateurs sauf une seule orange, laissée sur l'arbre, qui s'ouvrait en quatre parties, et dans laquelle on apercevait le mouchoir emprunté. Deux papillons battant des ailes le prenaient par les coins et le déployaient en s'élevant en l'air.

Cette pièce était manoeuvrée par des pédales. Des oranges véritables étaient piquées sur des pointes et dissimulées par le feuillage qui s'écartait au moment voulu pour les démasquer. Les fleurs étaient dissimulées dans des petits tubes dont elles émergeaient tout en s'épanouissant et cela sous l'action d'une pédale. La dernière orange, qui était en métal, s'ouvrait en quatre parties montées sur des charnières. Sitôt l'orange ouverte, les deux papillons artificiels, montés sur d'invisibles fils d'acier, étaient projetés en l'air, donnant l'apparence du vol.

Des orangers miniaturisés créés par le magicien Pierre Mayer et Jean-François Bissonnet-Leverbe sont proposés sur le site de Lutèce Créations (voir les vidéos ci-dessous) : http://www.automates-boites-musique.com/automates-de-magie-automates-truques/automates-de-magie-automates-truques-miniaturises/automate-de-magie-miniaturise-automate-truque-miniaturise----l-oranger-fantastique-de-robert-houdin--details-2329.html

L'oranger est visible dans le film "Robert-Houdin, une vie de magicien" dans le cadre d'une reconstitution du tour de magie.

Ce film en DVD est disponible ici : http://www.automates-boites-musique.com/dvd-cd-et-livres-sur-les-automates-et-les-instruments-de-musique-mecanique/dvd-sur-les-automates-et-les-boites-a-musique/dvd-sur-les-automates---dvd-robert-houdin-une-vie-de-magicien-details-826.html

L'automate "L'oranger merveilleux" de Robert-Houdin

L'automate "L'oranger merveilleux" de Robert-Houdin

L'automate "L'oranger merveilleux" de Robert-Houdin

L'automate "L'oranger merveilleux" de Robert-Houdin

Bande-annonce du film "Robert-houdin, une vie de magicien"

Automate moderne de Pierre Mayer et Jean-François Bissonnet-Leverbe "L'oranger merveilleux"

Automate moderne miniaturisé de Pierre Mayer "L'oranger merveilleux"

Rédigé par Philippe Sayous

Publié dans #Automates

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

ozanne 08/06/2016 16:18

Jack Lang à qui j'ai proposé le manège à chevaux le plus vieux d'Europe construit en 1777 par un charpentier de marine du Havre, un certain Chemin, appartenant au peintre Tony Fritz-Vilars sur l'oeuvre duquel j'ai écrit deux livres "Le naufrage du magimage" (ARCAM, Paris 1985) ISBN:2-86476-196-3(Paris 1910 - Rouen 1986) Lang l'a revendu à un Maire du PS d'une ville importante, décédé depuis. Je vais lui proposer la vente d'une peinture d'Oswaldo Guyasamin de la fondation qui porte son nom et en partie financée par Castro à qui il a fait le portrait. Je suis prêt à lâcher cette oeuvre picturale au prix de 75.000 euros et une huile plus classique sur bois de Léon Jean Gordiano di Palma au même prix et une aquarelle de Carzou de 1953 et huile sur toile de lin F5 de format attribué au fils de Suzanne Valadon. Contact au 01.83.877.663

ozanne 08/06/2016 16:00

J'ai un texte inédit sur Robert Houdin écrit pour le Musée de Blois quand Jack Lang l'a inauguré avec Christian Fechner décédé depuis et qui avait donné ses affiches d'époque de sa collection; Le seul encore en vie et à qui je compte proposer une oeuvre du peintre Oswaldo Guasamin qui a une fondation à son nom à Quito, en Equateur Autoportrait de 1946 déposé dans une galerie du quartier latin à Paris. Peinture à l'huile sur carton de soixante-quinze mille euros à vendre afin que je puisse publier ma monographie inédite que ce savant, inventeur, entre-autres, de la lampe électrique après vidage d'air une ampoule de verre. Ceci, bien avant l'anglais Swan et bien-sûr l' amércain Edison qui ne fait que stabiliser le courant électrique du filament de cette lampe.