L'inauguration de l'exposition "Rêves d'automates"

Publié le 12 Avril 2015

La poule qui pond des oeufs, automate marcheur de la Maison Decamps - Collection Philippe Sayous

La poule qui pond des oeufs, automate marcheur de la Maison Decamps - Collection Philippe Sayous

L'inauguration de l'exposition inédite "Rêves d'automates", du spectacle original "Les pieds dans l'eau" et de l'exposition hommage à José Garcimore "Décontrasté!" a eu lieu ce vendredi 10 avril 2015 à 18 heures à la Maison de la magie de Blois en présence de Christophe Degruelle, adjoint au maire en charge de la culture et du tourisme et de nombreux artistes prestidigitateurs tels que Gérard Majax, Pierre Switon et Gaëtan Bloom.

L'exposition "Rêves d'automates" a remporté un vif succès durant cette soirée et de très nombreuses personnes se sont déplacées pour l'événement. Dominique a présenté les différentes grandes pièces exposées. Parmi celles-ci, et, en plus des miennes (animaux automates, automates publicitaires, clowns automates dans la vitrine principale et automates de Jean Farkas), il faut citer : un automate à objet libre (un hercule, qui, après avoir bu deux verres de vin, soulève un lourd poids indépendant), une magicienne de la maison Decamps créée en 1885, un grand magicien électrique présentant une grande illusion (vers 1920-1925), un oranger merveilleux moderne créé par le magicien américain Xavier Tapias (voir les articles de ce blog), une réplique du pâtissier du Palais Royal et bien d'autres pièces prestigieuses.

Le grand magicien, un automate de la Maison Decamps - Collection Decamps (vers 1920-1925)

Le grand magicien, un automate de la Maison Decamps - Collection Decamps (vers 1920-1925)

J'ai personnellement pu faire la connaissance de Cosette Decamps-Bellancourt, fille de Gaston Decamps, accompagnée de son petit-fils.

Rappelons brièvement que Gaston Decamps, mécanicien et élève à l'Ecole des Arts Décoratifs puis à l'Académie des Beaux Arts fut en 1909 le Directeur de la Maison Decamps, le créateur de la célèbre charmeuse de serpent et développa la fabrication des automates électriques pour les grands magasins en France et à l'étranger.

La magicienne, un automate de la Maison Decamps - Collection Decamps vers 1885

La magicienne, un automate de la Maison Decamps - Collection Decamps vers 1885

Copie de l'automate de Robert-Houdin "Le pâtissier du Palais Royal"

Copie de l'automate de Robert-Houdin "Le pâtissier du Palais Royal"

Détail d'une copie de l'automate de Robert-Houdin "Le pâtissier du Palais Royal"

Détail d'une copie de l'automate de Robert-Houdin "Le pâtissier du Palais Royal"

Automate électrique de Xavier Tapias, réplique de l'oranger fantastique de Robert-Houdin

Automate électrique de Xavier Tapias, réplique de l'oranger fantastique de Robert-Houdin

"Les pieds dans l'eau" est un spectacle de magie d'Arnaud Dalaine présenté trois fois par jour dans le théâtre Christian Fechner de la Maison de la magie de Blois. Ce spectacle, qui est contenu dans le prix de l'entrée, met en scène deux magiciens dans un entrepôt situé sur les quais d'un port à une époque lointaine.

Grandes illusions (deux lévitations et un translucube) et différents effets de manipulation (notamment avec des boules) sont au programme. J'ai ainsi pu admirer un bel effet de lévitation dans lequel une magicienne s'élève dans les airs à la verticale en prenant appui sur un filet d'eau. Il faut saluer à ce titre l'habilité technique qui consiste à faire apparaître est disparaître des jets d'eau sur la scène et au plafond.

La soirée s'est terminée par la présentation de l'exposition rendant hommage au magicien José Garcimore. A cette occasion, de nombreux extraits des émissions télévisées ont été présentées sur un écran géant. On y retrouve Denis Fabre et ses grands éclats de rires, des émissions pour enfants mettant en scène les deux souris blanches Tac et Tactac et un extrait dans lequel on peut admirer un chien et un hibou savants.

Manuscrits, tours de magie, automates, costumes de scène, instruments de musique, photographies et boîtes de magie sont présentés parmi cet ensemble hétéroclite d'objets ayant appartenu au fantaisiste qu'était José Garcimore. Un grand merci à son fils pour avoir pu réunir ce riche ensemble.

Rédigé par Philippe Sayous

Publié dans #Agenda

Repost 0
Commenter cet article