Publié le 21 Février 2016

Le salon du vintage aura lieu au Carreau du Temple le 12 et 13 mars 2016.

Le thème de cette 19ème édition est le Space Age qui restituera la vision futuriste des designers des années 60-70.

 

Le salon du Vintage

Le salon du Vintage

A cette occasion, Lutèce Créations vous présentera toute une collection de jouets robots mécaniques en métal, de véhicules futuristes et autres engins spatiaux. Les boîtes à musique animées ainsi que quelques automates électriques ne seront pas en reste pour animer le stand.

Quelques liens pour voir les robots mécaniques en métal sur nos sites : http://www.automates-boites-musique.com/…/jouets-en-metal-…/ et http://www.lutececreations.com/Vente-de-Jouets+en+metal++to…

Le Carreau du Temple : 4 rue Eugène Spuller 75003 Paris - Le samedi 12 de 11heures à 20 heures et le dimanche 13 de 11heures à 19heures.

Robot mécanique en métal
Robot mécanique en métal
Robot mécanique en métal
Robot mécanique en métal

Robot mécanique en métal

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe Sayous

Publié dans #Agenda

Repost 0

Publié le 15 Novembre 2015

Des boîtes à musique animées très haut de gamme sont arrivées!

Pour enfants comme pour adultes, ces boîtes à musique sont en bois peint à la main. De marque allemande (Wendt und Kühn), elles représentent des enfants tournant au son de mélodies de Noël ou enfantines.

Boîtes à musique animées haut de gamme fabriquée en AllemagneBoîtes à musique animées haut de gamme fabriquée en AllemagneBoîtes à musique animées haut de gamme fabriquée en Allemagne

Boîtes à musique animées haut de gamme fabriquée en Allemagne

Ces boîtes à musique animées sont dotées d'un mécanisme musical suisse haut de gamme de 36 lames de marque Reuge Music.

Les boîtes à musique Wendt und Kühn sont visibles ici sur notre site web : http://www.automates-boites-musique.com/…/…/liste-0-9-0.html

Boîtes à musique animées haut de gamme fabriquée en AllemagneBoîtes à musique animées haut de gamme fabriquée en AllemagneBoîtes à musique animées haut de gamme fabriquée en Allemagne
Boîtes à musique animées haut de gamme fabriquée en AllemagneBoîtes à musique animées haut de gamme fabriquée en AllemagneBoîtes à musique animées haut de gamme fabriquée en Allemagne

Boîtes à musique animées haut de gamme fabriquée en Allemagne

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe Sayous

Publié dans #Boîtes à musique

Repost 0

Publié le 8 Novembre 2015

Calendrier musical de l'Avent à automates de type scandinaveCalendrier musical de l'Avent à automates de type scandinave

Calendrier musical de l'Avent à automates de type scandinave

Les nouveaux calendriers musicaux de l'Avent à automates sont désormais disponibles sur www.automates-boites-musique.com à l'adresse suivante : http://www.automates-boites-musique.com/automates-et-boites-a-musique-de-noel/calendriers-musicaux-de-l-avent/

Deux nouveautés cette année : un calendrier musical de l'Avent scandinave avec une scène familiale animée : une famille tourne autour d'un sapin éclairé, un calendrier musical de l'Avent avec automates avec une scène supérieure contenant 4 automates se déplaçant et tournant sur eux-mêmes.

Calendrier musical de l'Avent avec 4 automatesCalendrier musical de l'Avent avec 4 automates

Calendrier musical de l'Avent avec 4 automates

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe SAYOUS

Publié dans #Agenda

Repost 0

Publié le 10 Septembre 2015

Le Shooting star, un manège Lemax
Le Shooting star, un manège Lemax

Les manèges et les carrousels musicaux miniatures de la marque Lemax sont arrivés!

Parmi les meilleurs produits et les nouveautés : le carrousel soleil, le stand de la chasse aux canards, le cirque traditionnel, la grande roue, le magasin de jouets et le "Shooting star".

Le cirque Big Top, un manège musical miniature Lemax
Le cirque Big Top, un manège musical miniature Lemax
Manèges et carrousel musicaux miniatures LemaxManèges et carrousel musicaux miniatures Lemax
Manèges et carrousel musicaux miniatures LemaxManèges et carrousel musicaux miniatures Lemax

Manèges et carrousel musicaux miniatures Lemax

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe Sayous

Publié dans #Agenda

Repost 0

Publié le 6 Septembre 2015

Jacques Vaucanson, mécanicien de génie
Jacques Vaucanson, mécanicien de génie

Le 18 septembre 2015 à 20h30 à la Maison de la magie de Blois, ne loupez pas la conférence sur le génial créateur d'androïdes perfectionnés Jacques Vaucanson.

Dans le théâtre Fechner de la Maison de la magie de Blois (entrée libre couplée à l'exposition sur les automates du XIXème siècle) Mireille Davidovici, auteure, et Philippe Sayous, collectionneur et réalisateur, exploreront le Siècle des Lumières avec ce génial mécanicien précurseur des êtres artificiels et des ingénieurs de l’ère industrielle.

Les trois automates de Jacques Vaucanson présentés dans une publicité de l'époque

Les trois automates de Jacques Vaucanson présentés dans une publicité de l'époque

DVD les androïdes Jaquet-Droz
DVD les androïdes Jaquet-Droz

La projection d'un film documentaire de Philippe Sayous "La passion des automates" sera diffusée à l'issue de la conférence.

Mireille Davidovici vous proposera son livre "Je suis ... Jacques Vaucanson" et Philippe Sayous vous présentera également son DVD "Les androïdes Jaquet-Droz".

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe Sayous

Publié dans #Agenda

Repost 0

Publié le 12 Mai 2015

Rendez-vous le 15 mai dans l'après-midi à la Maison de la Magie de Blois où je commenterai une dernière fois une partie de l'exposition "Rêves d'Automates" et plus particulièrement les automates de l'âge d'or (1848 - 1914). Démonstrations d'automates truqués, mécanismes d'oiseaux chanteurs, animaux automates seront au rendez-vous. Alors venez tous nombreux !

Exposition Rêves d'automates à Blois à la Maison de la magie

Exposition Rêves d'automates à Blois à la Maison de la magie

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe Sayous

Publié dans #Agenda

Repost 0

Publié le 27 Avril 2015

Rendez-vous le 1er mai dans l'après-midi à la Maison de la Magie à Blois où je commenterai une partie de l'exposition "Rêves d'Automates" et plus particulièrement les automates de l'âge d'or (1848 - 1914). Démonstrations d'automates truqués, mécanismes d'oiseaux chanteurs, animaux automates seront au rendez-vous. Alors venez tous nombreux !

Affiche de l'exposition sur les automates "Rêves d'Automates"

Affiche de l'exposition sur les automates "Rêves d'Automates"

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe Sayous

Publié dans #Agenda

Repost 0

Publié le 25 Avril 2015

Lutèce Créations vous propose une de ses nouveautés : des boîtes à musique traditionnelles animées pour enfants.

Ces boîtes à musique animées haut de gamme en bois massif sont dotées d'un mécanisme musical traditionnel à ressort ayant une très bonne sonorité musicale de part le bois utilisé mais aussi du fait de sa qualité technique.

Boîte à musique animée pour enfants

Boîte à musique animée pour enfants

Boîte à musique animée pour enfants

Boîte à musique animée pour enfants

Découvrez la variété et la qualité de finition des sujets tournants à travers un exemple de photos.

Les boîtes à musique animées sont disponibles ici :

http://www.automates-boites-musique.com/boites-a-musique-pour-enfants/boites-a-musique-animees-haut-de-gamme-en-bois/liste-0-9-0.html

Boîte à musique animée pour enfants

Boîte à musique animée pour enfants

Boîte à musique animée pour enfants

Boîte à musique animée pour enfants

Boîte à musique animée pour enfants

Boîte à musique animée pour enfants

Boîte à musique animée pour enfants

Boîte à musique animée pour enfants

Boîte à musique animée pour enfants

Boîte à musique animée pour enfants

Voir les commentaires

Rédigé par Lutèce Créations

Publié dans #Boîtes à musique

Repost 0

Publié le 21 Avril 2015

Automate publicitaire de la Maison Decamps

Automate publicitaire de la Maison Decamps

LES AUTOMATES PUBLICITAIRES

UN ACCESSOIRE DE PROMOTION

L’automate publicitaire répond à la notion toute neuve de progrès et aux nouvelles
exigences commerciales, notamment à Paris qui connaît des transformations urbaines
majeures : dynamisme démographique, installation de l'éclairage électrique et développement
des transports en commun. À partir de 1852, fleurissent les grandes enseignes
comme le Bon Marché, le Louvre, le Printemps, la Samaritaine et la Belle Jardinière...
Dans les années 30, ils s'adaptent à l'exposition en vitrine en prenant la forme de plaques
automatisées (lithographie sur tôle, peinture sur bois ou impression sur carton).


L’AVÈNEMENT DES AUTOMATES ÉLECTRIQUES

Très vite, l'électricité permet de prolonger le temps d'animation des automates de vitrines
par rapport aux mécanismes à ressort. L’automate de Phalibois, La Lampe Z, fait référence
à l’ampoule à filament végétal expérimentée par Robert-Houdin. En déclin après la
Seconde Guerre mondiale et devenus trop coûteux, les automates publicitaires sont
remplacés par les spots télévisés. Il faudra attendre les nouvelles technologies électroniques
associées aux nouveaux matériaux (résine, latex) pour voir arriver de nouvelles
mascottes (marmotte Milka ou le lapin Duracell).

Jouet automate "Piston action robot"

Jouet automate "Piston action robot"

LES JOUETS AUTOMATES

AU PARADIS DES JOUETS

Au XIXe siècle, le jouet mécanique renaît grâce aux méthodes nouvelles de fabrication
qui permettent de le concevoir en quantité et à meilleur marché. Tous les sujets de la
vie courante, en particulier les corps de métiers, ont été reproduits. Paris est un centre
très important de fabrication et le concours Lépine a beaucoup contribué à maintenir
cette industrie.
Entre les années 1930 et 1960, les Space Tin Toys ou “jouets de l’espace en fer-blanc”
ont connu leur essor. Constitués de tôle d’acier emboutie et pliée, peinte ou recouverte
d’étain, ils se remontent le plus souvent manuellement à l’aide d’une mollette ou d’une clef.
Les matières plastiques permettent aujourd’hui toutes les fantaisies de formes et de
couleurs, et rendent très accessibles les petits automates mécaniques.

A.I. Intelligence Artificielle de Steven Spielberg

A.I. Intelligence Artificielle de Steven Spielberg

LES ROBOTS ENTRE FANTASME ET REALITE

LE ROBOT, UN COMPAGNON AU SERVICE DE L’HOMME

Apparu dans le domaine de l’industrie automobile dans les années 60, le robot tend
aujourd’hui à pénétrer notre quotidien et est considéré comme le compagnon artificiel
de l'homme. Le chien Aibo, crée en 1999, est un robot de divertissement capable d’exprimer
des émotions et de comprendre certains ordres, sans y obéir systématiquement. Les
robots de nettoyage, de télétravail ou de recherche se sont multipliés. Le robot humanoïde
Nao, né en France en 2008, est utilisé dans des laboratoires à des fins
d'expérimentation... L'influence de la conception nippone oriente le devenir de la machine
vers le robot d’assistance et de compagnie, destiné à faire face au vieillissement de la
population, à répondre aux besoins d'aide à domicile ou présent en milieu hospitalier.
Le cinéma a lui aussi reflété cette vision optimiste d’un robot aux vertus domestiques.
Dans Planète Interdite (Fred M. Wilcox, 1956), Robby le robot, star du film, fait office
de serviteur et de service d'ordre. Il parle 187 langues, fabrique de la nourriture artificielle,
du whisky ou des diamants et crée des robes sur mesure !


HOMME-ROBOT : UNE TROUBLANTE COEXISTENCE

Après la Seconde Guerre mondiale, les robots occupent une place de choix dans la littérature
et la bande dessinée fantastiques. Originaire d'URSS, Isaac Asimov (1920-1992),
auteur de 500 nouvelles et ouvrages, a marqué avec ses deux sagas de science-fiction,
Fondation et Le cycle des robots, une rupture avec le scénario classique des robots
systématiquement en révolte contre leur créateur. Il leur donne l'accès à la conscience
sous le contrôle des 3 lois de la robotique gravées dans leur cerveau.
Dans le film I Robot (Alex Proyas, 2004), un détective et un robot psychologue découvrent
qu'un savant a été assassiné par un robot, enfreignant les 3 lois fondamentales... En référence
aux lois d’Asimov, faut-il dès maintenant envisager une place dans la société pour
les machines douées d'une certaine forme d'intelligence et cherchant à reproduire des
comportements humains? Dans cette logique, la Corée du Sud a élaboré, en 2007, une
charte visant à ce que les humains ne se fassent pas abuser par les robots, et inversement.
Si la plupart des robots en service ne sont pas anthropomorphes, la question la plus troublante
et commune avec les automates anciens, reste la similitude entre le robot et l’humain.
Cette ressemblance pouvant entraîner un malaise psychologique, est un phénomène
nommé "vallée de l’étrange", décrit en 1970 par le roboticien Masahiro Mori. Passé un
certain seuil, le robot n'est plus considéré comme une machine merveilleuse mais
comme un humain imparfait et monstrueux. Dans le film A.I. Intelligence Artificielle
(Steven Spielberg, 2001), inspiré de Pinocchio, un enfant androïde capable de sentiments
humains est créé pour consoler un couple qui vient de perdre son fils. La mère est troublée
par cet enfant délicat mais qui parfois rencontre quelques bugs inquiétants...


LE FANTASME DE L‘ANDROÏDE ARTISTE

L’inspiration créatrice ne semble pas encore à la portée de nos prochains compagnons. Jusqu’à
quand? Cette utopie de l’automate-robot doué de talents artistiques n’en finit pas de
nourrir les fantasmes et l’imaginaire collectifs. Depuis les pères des androïdes du XVIIIe
siècle jusqu’aux créateurs actuels, de “l’automate écrivain dessinateur” de Robert-Houdin à
celui du film Hugo Cabret (de Martin Scorsese, 2011)... Les images de Nao, dans Madgic,
The Secret Dinner de Stefan Leyshon et le “robot automate dessinateur”, conçu par
Romuald Beugnon et Dr. Prout, sont d’ingénieuses combinaisons de magie, de mentalisme
et de créativité presque humaine...

L'androïde du film "Métropolis" de Fritz Lang

L'androïde du film "Métropolis" de Fritz Lang

Nao, robot humanoïde développé par Aldebaran Robotics 2008 (C) DR

Nao, robot humanoïde développé par Aldebaran Robotics 2008 (C) DR

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe Sayous

Publié dans #Agenda

Repost 0

Publié le 14 Avril 2015

Le fameux automate joueur d'échecs du baron Von Kempelen

Le fameux automate joueur d'échecs du baron Von Kempelen

LE MYTHE DU JOUEUR D'ECHECS

LE PRINCIPE DU “FAUX AUTOMATE”

"Le joueur d'échecs" est conçu en 1776 par Von Kempelen, le mécanicien autrichien
réputé pour son travail sur le mécanisme de la parole. L'histoire la plus répandue est celle
contée par Robert-Houdin dans ses Confidences d'un prestidigitateur (1858). Connu pour
avoir battu les plus grands de ce monde dont la Tsarine russe Catherine II ou Napoléon
Bonaparte, l'androïde aurait été à l’origine mu par un homme mutilé dépourvu de jambes
et joueur de grand talent, un rebelle nommé Worousky. La supercherie sera également
décrite par Edgar Allan Poe dans ses Histoires grotesques et sérieuses (1865).
De taille moyenne, habillé en costume traditionnel turc, “le joueur d’échecs” est assis
devant un coffre en forme de commode sur lequel est placé un échiquier. Muet, il fait
trois signes de la tête pour signaler l'échec au Roi et deux signes pour l’échec à la Reine.
Après une carrière internationale, l'automate est semble-t-il détruit dans l'incendie du musée
de Philadelphie, en 1854.

MYSTIFICATION ET POSTÉRITÉ
Célèbre dans le monde entier, le “Joueur d'échecs” inspire quantité d'oeuvres dont la Czarine,
drame d’Octave Gastineau et Jules Adenis. Représenté à l'Ambigu-Comique en mai 1868, il
présente une réplique du fameux automate, construite par Robert-Houdin. Écrivains,
historiens et cinéastes adapteront cette fascinante aventure...

L'automate Little Titch de la collection Philippe Sayous

L'automate Little Titch de la collection Philippe Sayous

LES AUTOMATES BOURGEOIS

DE GRANDES MAISONS DE FABRICANTS

Le marché s'étant élargi, les petits inventeurs et artisans qui n'ont, jusque là, réalisé que
des pièces uniques peuvent s'installer en tant que fabricants et développer leur établissement
jusqu'à fournir de l'emploi à plusieurs centaines d'ouvriers et d'ouvrières.
Art, artisanat, industrie, tout est lié. Les maisons Roullet-Decamps, Vichy, Bontemps,
Lambert et Phalibois construisent chaque année des milliers d’automates, dont le plus
grand nombre a disparu dans les soubresauts des déménagements et des guerres.


LES TABLEAUX ANIMÉS

Imaginés pour amuser et distraire les yeux, les tableaux mécaniques, dont la mode s’est
affirmée au XVIIIe siècle, sont popularisés au XIXe par les forains qui les exhibent dans les
villes et les campagnes. Leur fonctionnement simple s'accompagne souvent d'une musique
à peigne ou d'un carillon. Les personnages mobiles permettent d’attirer le public devant
les vitrines des magasins. Les thèmes les plus répandus illustrent la sérénade, les
contes et légendes populaires ainsi que des scènes ordinaires et burlesques...


LES AUTOMATES DE CIRQUE ET DE MUSIC-HALL

Au XIXe siècle, le cirque et le music-hall tiennent le haut de l’affiche. Paris vit alors au rythme
des représentations des grands cirques (Cirque d’Hiver, Medrano, des Champs Elysées…) où
les artistes rivalisent d’adresse et de bouffonneries. Les automates s’inspirent largement
des clowns, des acrobates et des musiciens, fascinés à la fois par leur costume, leur
maquillage et le défi que représente la reproduction de leurs mouvements.

Clown automate de la Maison Lambert

Clown automate de la Maison Lambert

LES ANIMAUX MÉCANIQUES

Réalisées avec le même soin que les imitations humaines, les bêtes artificielles ont un
comportement qui copie presque parfaitement le monde animal : paons, chiens, canards,
éléphants, singes, ours, constituent une partie du bestiaire des créateurs zoologistes.


LES AUTOMATES MAGICIENS

Les Jaquet Droz conçoivent en 1787 une paire de pendules à magiciens devins, dans
l’esprit des automates décrits par les traités de magie blanche du XVIIIe siècle. D'origine
très modeste, les frères suisses Maillardet établissent, dans la 1re moitié du XIXe, plusieurs
pièces à magiciens, dont deux sont aujourd'hui exposées au Musée de La Chaux-de-fonds :
“Le petit magicien” et “Le grand magicien”. Les oracles révélés par ces devins ont une
tournure naïve, voire ironique. Magicien et mécanicien français contemporain de Robert-
Houdin, Stèvenard réalise plusieurs automates miniatures qu'il présente, à l'occasion
de ses tours de prestidigitation, dans un théâtre d'automates à Paris.

L'oranger merveilleux, automate de Xavier Tapias (C) DR

L'oranger merveilleux, automate de Xavier Tapias (C) DR

LES AUTOMATES DE SPECTACLE

L’ORANGER MERVEILLEUX

L’Oranger merveilleux est le premier prestige de l'artiste à être reproduit dans la presse
et l’accompagne pendant toute sa carrière jusqu'à son brillant come-back en 1862.
Actionné par des jeux de pédales et des poulies, l’oranger prend vie : les fleurs et quatre
oranges apparaissent, dont une orange factice, qui s’ouvre pour dévoiler un mouchoir,
déplié par l’envol de papillons mécaniques.
Aucun spectateur ne peut soupçonner les trucages de l’oranger qui à l'époque orne les
jardins d'hiver d'une élite fortunée. Cette misdirection psychologique tout comme l'addition
de différents effets magiques (techniques ou de manipulation...) est l'une
des singularités magiques de l'artiste.


LE PÂTISSIER DU PALAIS ROYAL

Le pâtissier est le plus ancien automate ou faux automate magique de Robert- Houdin
qui soit parvenu jusqu'à nous. Cette invention originale ne reprend aucunement les procédés
mécaniques des versions antérieures. Son petit automate se présente tour à tour comme un
calculateur avisé ou un escamoteur habile: le public choisit sa pâtisserie et sa boisson selon
la carte du jour, livrées par le “petit pâtissier” qui rend également la monnaie...
Robert-Houdin déjoue encore l’attention: quand il remonte la clef de l’automate, on
ne peut se douter qu'un enfant caché à l'intérieur l’anime et le recharge en friandises.
L'utilisation habile des principes optiques dans la forme même de l’automate permet
cette dissimulation.

ANTONIO DIAVOLO

De l’avis de Georges Méliès, « l’automate trapéziste est certainement l'un des plus
célèbres, et celui dans lequel Robert-Houdin déploya, peut-être, le plus d'ingéniosité ».
Mis à l’affiche vers 1847, le voltigeur multiplie les prouesses : se tenir sur le trapèze, se
balancer, dire oui ou non, faire la culbute en avant et en arrière… Robert-Houdin parvient
à surmonter deux difficultés principales : l'absence de table et le fait que le voltigeur
lâche les mains en pleine vitesse pour se maintenir par ses jambes de bois. Le rôle principal
est en fait tenu par le trapèze qui contient presque tout le mécanisme.


DES INNOVATIONS CONSTANTES...

Robert-Houdin ne cessera à travers ses créations automates, de surprendre par son
ingéniosité. Le Garde-française, présenté en 1845-1846, utilise le principe du soufflet à
air comprimé. La Pendule aérienne, montrée en 1847 dans sa version définitive, a recours
à un tableau de commande électrique pour activer à distance le mouvement d'horlogerie.
Le Génie des roses (1847-1848) permet la mise au point d'un système d'éjection automatique
d'un canari !

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe Sayous

Publié dans #Agenda

Repost 0